11 novembre 1983 :

A la demande de quelques anciens prisonniers, cinq musiciens (Jean MENORET, Robert VERNET, Bernard DESMATS, Bernard POTIRON au clairon et Bernard OLIVIER au tambour), ont accepté d'aller jouer quelques sonneries pour la cérémonie. Ce n'était pas évident pour certains qui avaient laissé leurs embouchures bien au chaud pendant quelques dizaines d'années. Mais après quelques répétitions,  le groupe est prêt.

Après cette prestation, pourquoi ne pas essayer de remettre la fanfare sur pied ?

C'est à partir de cette date qu'ils ont contacté tous les musiciens qu'ils connaissaient et récupéré tous les instruments, en bons ou mauvais état.

Après quelque mois l'effectif est déjà de 11 musiciens.

1984 - 1987 :

Mise en place des répétitions et premières sorties locales.

Pendant ces années, la progression continue et l'effectif aussi  avec 4 cors de chasse, 5 tambours, 1 grosse caisse, 5 clairons, 1 clairon basse, 4 trompettes de cavalerie et  1 tambour major.

Décès du président Jean MENORET en 1986. La succession à la présidence est désormais assurée par Bernard OLIVIER.

 

1988 – 1999 :

Création du 1er festival de musique avec la participation du Bagad de Lann-Bihoué en 1988.

Deuxième festival de musique avec la musique militaire de Rambouillet en 1990.

Premier concours de musique régional de la C.F.B.F à Fay-de-Bretagne en 1991.

Premières sorties hors département, c'est la Manche qui nous accueille en 1995 (Jublain, Sourdeval).

Deuxième concours régional de la C.F.B.F. à Fay-de-Bretagne en 1998.

2000 –  à ce jour :

Les Sorties augmentent d'année en année, il faut donc réfléchir à l'évolution de la Batterie-fanfare. Il est décidé de faire évoluer des jeunes danseuses devant les musiciens. Dès les premières sorties, nous comprenons que nous avons fait le bon choix.

Arrivée de trompettes d'harmonie en 2003, ce qui nous permet d'interpréter de nouveaux morceaux et d'envisager l'intégration d'instruments d'harmonie.

Arrivée de saxophones alto afin de renforcer le pupitre des cors en 2004.

Apparition de 2 piccolos et d’une flûte traversière au début des années 2010.

REMERCIEMENTS

Voici, retracé assez succinctement, le parcours des musiciennes et musiciens qui par leur présence, ont permis à la Batterie-fanfare d'exister. Bien sûr, nous n'oublions pas lamunicipalité qui, depuis 1983, a toujours accepté de nous aider financièrement pour l'achat de nouveaux instruments. D’autre part, les bénévoles, comme dans toutes associations, ont toujours eu une part importante dans l'organisation de nos différentes manifestations.